Les événements autour du complexe de Kaesong sonne t-il le glas des relations intercoréennes ?

Il semblerait que le complexe économique de Kaesong connaisse ses dernières heures, selon de nombreux journalistes occidentaux. La question n’en demeure pas moins plus complexe. Ce Complexe Economique ou fonctionne 123 sociétés sud-coréennes et ou travaillent plus de 50 000 nord-coréens existe depuis 2003.

images

L’entrée du complexe de Kaesong (source: BBC)

Les nord-coréens contrôlent l’accès au complexe, cela peut paraitre curieux, dans la mesure ou les sud-coréens ont proposé la semaine dernière à des sociétés étrangères d’utiliser la main d’œuvre de Kaesong. N’est ce pas un comble ?

Au jour d’aujourd’hui, ce sont 861 sud-coréens qui peinent à quitter cette structure. Ne sont-ils pas des otages ? Oui dans la mesure où les nord-coréens peuvent les utiliser comme monnaie d’échange. Personnellement je suis convaincu que ceux-ci d’ici peu pourront rentrer chez eux.

La coopération économique intercoréenne ne s’arrête cependant pas au complexe de Kaesong : signalons que la Corée du Sud est aussi le second plus grand investisseur en Corée du Nord. D’après des sources nord-coréennes, les sociétés sud-coréennes (Hyundai, Samsung) présentes en Corée continuent de travailler normalement.

Une fermeture du Complexe de Kaesong serait un problème pour les nord-coréens, néanmoins l’ouverture de la Corée du Nord est réelle, et ce pays ne doit pas uniquement se servir de Kaesong pour s’alimenter en devises.

Bref, la situation est « normale » pour un pays « normal »

Advertisements

Laisser une réponse

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s