Qui a le pouvoir en Corée du Nord?

Les derniers événements sur la Péninsule Coréenne sembleraient démontrer que la situation politique évolue en Corée du Nord. Cependant pour parler d’évolution, nous devons parler d’un certain constat des faits. Quels sont ces faits ? Quel est le constat ? Avant d’en revenir à « l’évolution » divulguée lors de la première phrase, je souhaiterais dans un premier temps esquisser les « faits considérés » quant à la situation politique nord-coréenne.

Il me sera difficile de cerner en quelques lignes ou quelques mots la situation politique nord-coréenne. Je me contenterais ici (à tort ou à raison) d’évoquer les sources présentes du pouvoir en Corée du Nord.

Le pouvoir politique quant à lui a été longtemps dans les mains de Kim Jong-il (le défunt père de Kim Jong-eun) car il était le directeur du plus puissant des départements du Parti du Travail Coréen. A la tête du dit département de l’Organisation et de la Direction du Comité Central du Parti du Travail Coréen (le PTC), il était dans la capacité de pouvoir nominer les principales têtes gouvernantes nord-coréennes, de mener la politique interne et par la même de décider du cap de la politique nord-coréenne.

Le pouvoir que je considère comme étant économique (qui contrôle les structures économiques ? Les sociétés ? Qui vend ? Qui achète ?) est dans les mains de la famille des Kims. Ces Kims se sont partagés les parts du gâteau nord-coréen (le marché des biens et services). La plupart des membres de la famille des Kims perçoivent des intérêts et des revenus complémentaires dans les sociétés qui se trouvent être sous leurs possessions. Ces sociétés concernent des secteurs divers de l’économie nord-coréenne.

L’armée a longtemps été une structure importante du système nord-coréen. Depuis 1997, son rôle s’effrite et le corps militaire n’est à présent que l’armée du PTC. L’armée possède encore une certaine force de frappe économique (par le biais de participations dans des projets économiques nord-coréens) cependant le PTC semble mieux gérer les structures économiques en question.

Après avoir fait ce bref constat, je souhaiterais en venir à l’évolution. En ce qui concerne le pouvoir politique celui-ci est encore dans les mains de la famille des Kims, cependant il faut signaler que probablement Kim Jong-eun n’est pas à la tête du département de l’Organisation et de la Direction du Comité Central du Parti du Travail Coréen, ce qui réduit fortement son pouvoir politique. C’est alors par là-même que l’on peut en déduire (du moins c’est ce que crois) que le pouvoir est actuellement bicéphale. Il serait divisé entre le clan familial des Kims et la direction du Département de l’Organisation et de la Propagande (je crois tout particulièrement que Kim Kyong-ok serait un des décideurs clés du système). En ce qui concerne l’armée celle qui était auparavant l’armée du PTC, serait devenue à présent l’armée du département de l’Organisation et de la Propagande du CC PTC. Il est à noter ici que Hwang Pyong-so (vice maréchal de l’armée nord-coréenne), ancien fonctionnaire du département de l’Organisation et de la Propagande est actuellement directeur du Bureau Politique de l’Armée nord-coréenne. Pure coïncidence ? Je ne le crois pas.

Advertisements

Laisser une réponse

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s