Changements politiques en Corée du Nord : place aux jeunes ?

Au cours de la semaine dernière de nombreux médias ont spéculé concernant l’avènement de la sœur de Kim Jong-eun à la position de vice-directrice du Comité Central du Parti du Travail Coréen.

Cette information, véridique soit-elle, ne change rien quant à la nature du régime. Le pouvoir reste dans les mains de la famille des Kims. Ajoutons à cela que celle-ci dispose de nombreux postes dans de nombreuses sociétés étant dans des conseils d’administration (un peu à la manière de la fille du président angolais Isabel Dos Santos) et disposons de parts non négligeables dans le profit de ces sociétés. Soulignons qu’elle n’est pas la seule à bénéficier de ce système. Citons par exemple Kim Sol-song, une demi-sœur de Kim Yo-jong qui est à la tête de certaines sociétés (à la tête signifie qu’elle touche des profits directs de la société). Une conclusion s’impose : l’économie est privée en Corée du Nord et appartient à la famille des Kims.

Quelle est le caractère de la sœur de Kim Jong-eun ? En se basant sur des entretiens passés avec des diplomates basés à Pyongyang, Kim Yo-jong serait une fille ouverte, consciente de sa position dans le système et sympathique. Celle-ci parle aux diplomates lors de réceptions organisés notamment par le ministère des affaires étrangères.

Bien que jeune, son pouvoir est très élevé: cela est du à son appartenance au clan des Kims et tout particulièrement au fait qu’elle soit la sœur de Kim Jong-eun. Kim Jong-eun, le leader nord-coréen, le seul qui puisse être à la tête du pays. Ses bonnes relations avec son frère et avec d’autres membres choisis des élites nord-coréennes lui garantissent de bons revenus. Ajoutons à cela que son rôle de directrice de sociétés nord-coréennes ne signifie pas qu’elle travaille dans ses sociétés. Kim Yo-jong perçoit des revenus supplémentaires en tant que membre de la famille des Kims. Elle dispose également de la sécurité de l’emploi.

Une autre rumeur concernant une personne importante est celle relative à la tante de  Kim Kyung-hee. Selon le réfugié nord-coréen Kang Myong-do, suite à dispute relative à la mort de son mari Jang Sung-thaek, Kim Kyung-hee serait rentrée dans une dispute avec Kim Jong-eun. Cette rumeur, qui n’est qu’une, doit être traitée avec précautions. Elle est issue d’un entretien téléphonique entre Pyongyang et une ville étrangère et reste difficilement vérifiable. De mon point de vue, je considère qu’avec ou sans Kim Kyung-hee, la situation interne en Corée du Nord ne changera que peu. Les « chamboulements » liés à la disparition de Jang Sung-thaek ont certes entrainé des revirements dans les structures économiques nord-coréennes (il existe dorénavant différentes structures qui s’occupent de la gestion des Zones Economiques Spéciales nord-coréennes – le Ministère des Relations Economiques Externes, le Ministère des Affaires Etrangères)

Ajoutons à cela qu’il paraitrait que Ri Su-yong (le Ministre des Affaires Etrangères nord-coréen) serait dans la liste des futurs déchus des proches de Kim Jong-eun. Il s’agit également d’une rumeur pour la moins peu convaincante. La Corée du Nord et ses élites clés nous ont déjà prouvé que nul ne peut se sentir en sécurité en Corée du Nord. L’histoire aussi. Elle nous a gentiment fournit les destins de Beria en Union Soviétique. Le plus fidèle des fidèles de Staline a lui été également assassiné. A qui donc le tour ?

Ci-contre des informations relatives à Kim Yo-jong:

images

Kim Yo-jong (4) en compagnie de Kim Ki-nam (3), Kim Jong-eun (2) et de Kim Jong-chol (1) [sources chinoises]. La fille presentée sur le bas de l’illustration n’est pas Kim Yo-jong.

Kim Yo Jong 2

Postes actuels

Employé, Département de l’Organisation et de la Direction, CC PTC.

Employé, SP de Kim Jong-eun.

Date et lieu de naissance

26 septembre 1987

Education

1996-2000 : Suisse

Université militaire Kim Il-sung

Carrière

2012 : directrice, CDN

Commentaire personnel

Fille de Kim Jong-il et de Ko Yong-hui. Soeur biologique de Kim Jong-eun.

Kim Yo Jong est de plus en plus visible dans les médias nord-coréens depuis mars 2014, date à partir de laquelle elle a été officiellement citée par Rodong Sinmun (le quotidien du PTC). Pour la première fois, elle a été vue en public en septembre 2010 puis lors des funérailles de son père Kim Jong Il en décembre 2011 (bien qu’elle ne fasse pas partie de la liste des personnes qui y-ont participé). Il s’agit de la potentielle personne qui remplace Kim Kyung-hee, la tante de Kim Jong-eun, responsable de certaines sociétés nord-coréennes.

Advertisements

Laisser une réponse

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s