Petit mot à l’égard de Zhou Yongkang, l’ancien envoyé chinois en Corée du Nord

Les relations entre la Chine et la Corée du Nord se sont plus que dégradés au cours des dernières années. Les deux pays ne s’apprécient plus. La Corée du Nord est devenu un passif (et non un actif) depuis 2002. C’est un allié encombrant pour la Chine. Dans le passé cependant, les deux pays étaient liés, notamment par la personnalité de Zhou Yongkang, un proche du destitué Bo Xilai.

Bo Xilai, cet homme politique chinois qui a été destitué de ses fonctions en 2009, était proche de Zhou, qui était l’homme de Pékin responsable des relations avec la Corée du Nord.

Zhou Yongkang
Zhou Yongkang avant et suite a sa condamnation (source: BBC)

Zhou Yongkang avant et suite à sa condamnation

Zhou Yongkang est né en 1942 au nord de Shanghai. En 1964 il entra au Parti Communiste puis travailla à l’Institut du Pétrole de Pékin. Réputé pour sa dureté dans le cadre de la gestion de ses cadres, il prend la direction de la CNPC, une des plus puissantes entreprises chinoises des années 70 (remarque qu’il a à peine 35 ans à l’époque !). Suite à une affaire de corruption, il est limogé dans les années 80. Il revient sur les devants de la scène politique en devenant ministre de la Sécurité Publique (Gonganbu) en 2002.  Via le bureau 610 de son ministère, il devient responsable des purges anti Falun Gong, il devient par la suite l’envoyé spécial chinois en Corée du Nord. Il devint l’envoyé spécial chinois car il devait etre responsable des projets pétrolifères chinois en Corée du Nord. Ceux-ci finalement ne furent pas confirmés.

Zhou Yongkang (entouré de vert)
Zhou Yongkang (entouré de vert) avec Kim Jong-il (au centre de la photographie). 

Zhou Yongkang a été vu pour la dernière fois en public en octobre 2012 lors d’une réunion des l’association des anciens élèves de l’Institut Pékinois du pétrole, institution dans laquelle il commenca sa carrière professionelle. Il part à la retraite quelques mois plus tard et est rattrapée par la justice un an après pour une nouvelle affaire de corruption. En juin 2015 il est condamné à perpétuité. Ce membre de la « Bande de Shanghai » (des élites chinoises protégées par Jiang Zemin, l’ancien président chinois) finira sa vie en prison.

Quel est le nouvel chinois qui s’occupe d’entretenir les relations chinoises avec la Corée du Nord? Cela fera l’objet d’une autre note, une chose est certaine: il appartient aux services secrets chinois.

Advertisements

1 Comment

Laisser une réponse

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s