Allons-nous droit à la guerre sur la Péninsule Coréenne ?

    Malgré les dépenses en investissements, les seuls qui désirent vraiment la réunification de la Corée sont d’une part les familles séparées des deux côtés de la Péninsule Coréenne mais surtout les autorités américaines qui rêvent de stationner à la frontière chinoise. Quant aux sud-coréens, une réunification serait synonyme de problèmes et c’est pourquoi je suis convaincu que les autorités sud-coréennes ne veulent d’aucune manière envisager une réunification avec la Corée du Nord. Une question apparait? Pourquoi cette réunification tant évoquée par les médias sud-coréens constitue en réalité un véritable fardeau ?

          Tout d’abord les frais d’une telle réunifaction seraient astronomiques. Qui payerait la note ? Surement pas les sud-coréens dont le niveau de vie diminue depuis quelques années, surement pas l’état qui se doit de résoudre la crise sociale interne à la Corée du Sud? Le bluff du ministère de l’unification (administré par contre par des personnes croyant réellement à l’unification et à ses bienfaits, je les considère comme étant des illuminées naïfs) concernant l’unification est hélas flagrant. Heuresement pour mes amis sud-coréens celui-ci est cofinancé par les autorités américaines (qui en contrepartie peuvent envoyer des espions aux interrogatoires de nord-coréens arrivant tout juste de leur pays). Par bluff j’entends la mise en place d’instituts universitaires étudiant la question de l’unification ainsi que la création de lieux de pélerinages qui restent déserts et rarement visités. Tout cela n’est que du pipeau.

          De plus, les autorités sud-coréennes ne sont en aucun cas prêtes à acceuillir un éventuel flux de migrants nord-coréens. Ou les acceuillir? Que faire d’eux? Ceux qui habitent en Corée du Sud sont la plupart du temps discriminé, certains s’enfuit même de la Corée du Sud vers des patries plus acceuillantes, comme par exemple Lee Yong-kuk   (이영국), un ami et surtout un ancien garde du corps de Kim Jong-il (arrivée en Corée du Sud en ), qui s’est enfuit au Canada où il y coule avec sa familles des jours plus paisibles qu’à Séoul. La société sud-coréenne évolue mais tout comme de nombreuses sociétés, ses membres ont du mal à accepter l’arrivée d’étrangers et même des nord-coréens qui ne cherchent qu’à vivre une vie normale…et cela malgré les milliards d’euros pompés dans les nord-coréens en provenance de l’autre côté de la Péninsule.

           Peut on compter sur l’appui de Poutine pour résoudre la question coréenne. Non en aucun cas. Il serait naïf voir cynique de faire confiance à quelqu’un qui a attaqué la Crimée (A mes yeux Poutine n’est d’autre que le Hitler moderne qui a envahit la République Tchèque, pour cela il devra être jugé à la Cour Pénale Internationale de La Haye). Cessons d’être naïf. Poutine est un pur produit du KGB pour qui les vies humaines ne sont que des instruments pour réaliser sa soif de puissance. La Corée du Nord n’est qu’une corde de plus à son violon.

           Peut on compter sur l’appui chinois? Oui quand celle-ci saura que la Corée du Nord sera prête à enclencher un conflit ? La Chine est elle capable de prévoir les mouvements nord-coréens? Non en aucun cas. Je considère que ce sont les japonais qui sont les mieux informés sur la situation interne en Corée du Nord et qui ainsi sont la cible numéro un du leadership aggressif nord-coréen.

         Quelle est la solution au problème nord-coréen ? Pour parler de solution, parlons tout d’abord de problème. Celui-ci à mes yeux est double.

         D’une part le programme nucléaire nord-coréen. Celui-ci est hors de contrôle des chinois americains etc.  et cela constitue un danger majeur pour la pais en Asie du Nord-Est. Un deal qui ferait l’affaire du leadership nord-coréen serait l’ouverture de ces installations à des inspecteurs chinois qui seraient capables d’évaluer la menace (c’est la version pessimiste) nucléaire nord-coréenne ou le potentiel (ici nous avons avons à faire à la version optimiste) nucléaire nord-coréen.

         D’autre part l’irrationalité de Kim Jong-un. Ce point est extrémement important à mes yeux. Kim Jong-un le dictateur n’est pas un leader comme les autres. Bien qu’ayant été éduqué en Suisse, il a été surtout formé à Pyongyang et n’a pratiquement pas quitté son pays depuis 2011. Sa perception du monde se base donc sur des documents qui en aucun cas ne peuvent remplacées une expérience réelle de la politique internationale. Par ailleurs son goût pour les drogues et alcools forts font de lui un tyran dont les décisions ne peuvent être contestées. Son irrationalité a été plus d’une fois confirmée. Par exemple personne ne pouvait prédire qu’il organiserait l’exécution de Jang Sung-thaek, son oncle puissant qui commandait les relations Chine-Corée du Nord. Personne ne pouvait également prévoir qu’il procéderait à des purges massives, à l’éxécution de son beau-frère, qu’il ne se rendrait pas en Chine rencontré son homologue chinois etc. Et pourtant il l’a fait. C’est pourquoi je reste méfiant et je continue de penser qu’il est capable de déclencher un conflit avec la Corée du Sud tout en croyant qu’il puisse le gagner. Il s’agit d’une faiblesse des hommes du pouvoir de croire en leur forces de manière continue et d’être convaincu de leur supériorité. Je ne fais également pas confiances aux réformes économiques en Corée du Nord, qui bien qu’étant réelles ne sont que timides et confirment donc les autorités nord-coréennes ne veulent pas changer le mode de fonctionnement de leur pays: c’est à dire un contrôle plus ou moins total de l’économie nationale.

          Le jeune leader nord-coréen est sa clique du département de l’Organisation et de la Direction du Parti communiste nord-coréen sont capables d’effectuer des actions qui ne peuvent être en aucun cas anticiper. Selon moi dans les semaines qui suivent nous pouvons faire face soit à des provocations nord-coréennes dans les eaux sud-coréennes ou japonaises (version optimiste) soit à un tir de missile ballistique sur un le teritoire sud-coréen (version pessimiste). J’envisage également une attaque américaine qui par contre sera décidé sans l’aval de Donald Trump. C’est bien ce qui s’est passé il y’a trois jours lors du tir de la mère de toutes les bombes américains qui a frappé l’Afghanistan. Cette frappe a été décidé par l’état major américain. Pour faire d’une pierre deux coups, il peut également faire peur aux nord-coréens. Une frappe similaire pourrait atteindre Pyongyang. Cela ferait du bien à Donald Trump dont la côte de popularité aux Etats-Unis est au plus bas…

       C’est également pour cela que je préconise aux ressortissants francais établis en Corée du Sud de quitter au plus tôt le territoire coréen. Je conseille également au ministère francais des affaires étrangeres de mettre à jour ses conseils pour les voyageurs se rendant sur la Péninsule Coréenne. La menace nord-coréenne est plus que réelle et plus les jours passent plus celle-ci  peut devenir réaliste et hélas réalisable.

Advertisements

Laisser une réponse

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s