Kim Jong-un à Pékin ? Chine 1-Etats Unis 0

En ce dimanche printanier du 25 mars, Kim Jong Un a été accueilli à Pékin pour sa première visite -officielement secrète en Chine, afin de contrecarrer la fierté du président américain qui dans un délai de 8 semaines doit d’entretenir avec le dirigeant nord-coréen.

Bien entendu il ne s’agit pas du premier voyage à l’étranger de Kim Jong-un, celui-ci a été éduqué en Europe; notamment en Suisse et Allemagne; et régulièrement voyagait dans d’autres pays, entre autre en France, Grande-Bretagne, Italie, Allemagne, Pologne, etc.

1108700-le-president-chinois-xi-jinping-son-epouse-peng-liyuan-le-dirigeant-nord-coreen-kim-jong-un-et-son-e
Les deux couples officiels : Ri Sol-ju et Kim Jong-un, ainsi que Xi Jinping et sa femme Peng Liyuan

Tout comme son père – Kim Jong-il – et son grand-père – Kim Il-sung -, celui-ci s’est rendu à l’étranger en compagnie de son épouse, mais à l’inverse de son père celle-ci fut officielement présenté dans les médias. Kim Ok, la compagne de Kim Jong-il, était membre de la délégation nord-coréenne qui s’est rendu en Chine en 2011, mais elle n’était pas présentée comme étant la femme de Kim Jong-il. Kim Sung-ae, une des femmes de Kim Il-sung, le grand-père de Kim Jong-un, était quant à elle, mentionnée dans la presse.

Kim Ok China
Kim Ok (en jaune), la compagne de Kim Jong-il, en visite avec son mari en Chine en 2011

Est-ce vraiment Kim Jong-il qui a été envoyé en Chine ? De mes observations, je n’en suis pas réllement convaincu, je pencherais plutôt en l’envoi d’un sosie à Pékin. Par ailleurs il sera difficile de le vérifier et d’en savoir plus, lorsque le père se rendait en Chine, il disposait de ses toilettes privées qui empêchaient les services chinois de pouvoir analyser les excréments du dirigeant nord-coréen.

KSA Rumunia 2
Kim Il-sung avec sa femme acceuillant des visiteurs étrangers à Pyongyang en 1971

La visite, qui a duré de dimanche à mercredi, souligne d’une part les liens entre les deux voisins, mais surtout calme les ardeurs de Donald Trump fier de devancer les chinois sur la question nord-coréenne. Les propos officiels de Kim Jong-un renforce cette idée en selon ses propos rapportés par l’agence de presse nord-coréenne KCNA (Korean Central News Agency):

“Il n’y a aucun doute que ma première visite à l’étranger (devait être) pour la capitale chinoise”.

Par ailleurs, l’agence KCNA rajoute que le dirigeant chinois aurait accepté une invitation à se rendre en Corée du Nord. Ses propos sonnent plutôt de cette manière, selon l’agence officielle chinois Xinhua : le leader chinois s y rendra en temps convenu.

Lors de la visite du souverain nord-coréen à Pékin, c’est un ensemble de questions économiques et politiques qui ont été évoqués par ces politiciens.

A note également, Kim Jong-un a par ailleurs visité une exposition présentant les réalisations en matière d’innovation de l’Académie des sciences de Chine depuis le 18e Congrès national du PCC. Selon l’agence de presse officielle chinoise Xinhua, Il a exprimé son admiration pour les avancées de la Chine dans le développement et l’innovation des sciences et technologies et a rédigé un message pour marquer sa visite.

Par ailleurs, Kim Jong-un a été accompagné à Pékin par un nombre importants de dignitaires nord-coréens de premier plan. Pour ne citer que les plus importants : Choe Ryong-hae, le secrétaire adjoint de la commission des affaires d’État; Kim Yong Chol, vice-président du Comité central du PTC et directeur du Département du Front uni du PTC; Pak Kwang-ho, le directeur du département de la propagande et de l’agitation du WPK; Ri Su Yong, le comptable et tuteur de la famille des Kims; Ri Yong-ho, le Ministre des affaires étrangères de la RPDC, Kim Song-nam, le directeur adjoint du Département des affaires internationales du PTC; Kim Pyong-ho, le directeur adjoint du département de la propagande et de l’agitation du PTC.

La visite à Pékin de Kim Jong-un constitue un échec cuisant pour la diplomatie américaine et marginalise le sommet annoncé Kim-Trump qui probablement n’aura pas lieu malgré le feu d’artifice de tweets du président américain concernant cette entrevue annoncée. 

nic nie wiem o korei polnocnej
Nic nie wiem o Korei Północnej (Je ne sais rien de la Corée du Nord): mon dernier livre disponible à la vente dans les librairies polonaises,
Advertisements

Laisser une réponse

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

w

Connecting to %s